Affres d’un lancement en cours tumultueux

Le 9 juillet a été un grand jour ! Mon livre est né ! Je me suis empressée de vous communiquer la bonne nouvelle et de vous demander de le commander sur Amazon qui le propose en précommande, le temps de le référencer. Le but, réunir toutes les commandes sur une seule plateforme afin que le livre sorte du lot et soit remarqué.

Nous faisons donc de la publicité sur les réseaux sociaux (Instagram et Facebook), j’envoie des messages aux personnes peu connectées sur les réseaux sociaux pour les prévenir, je fais un article de blog, je mets mon site à jour…

Les commandes décollent. Je vois des statistiques d’Amazon qui s’emballent. Statisfaction.

Et là, il se passe quelque chose que je n’avais pas anticipé, le statut du livre se transforme de disponible à la précommande à celui de temporairement en rupture de stock sans passer par la case disponible. Grosse surprise.

Le livre est devenu indisponible en papier et aucune nouvelle de sa disponibilité en format numérique. Je ne sais pas combien de temps la plaisanterie va durer. Je commence à recevoir des copies d’écran de mes lecteurs dans l’impossibilité d’acheter Une Rue si Tranquille. Grosse frustration.

On stoppe tout. La communication, la publicité, les posts et j’en passe.

Je contacte Amazon et Books on Demand. On m’explique que je suis victime de mon succès ! C’est bon, non ? Trop de personnes ont précommandé et du coup, l’algorithme d’Amazon a tout bloqué le temps de recevoir les premiers exemplaires vendus. Mais – Aie confiance ! Aie confiance ! – la situation va vite se régulariser. Dès qu’Amazon va recevoir les premières commandes, l’algorithme va débloquer le compte qui va redevenir disponible. Mes lecteurs, peut-être déjà partis en vacances, auront-ils envie de commander à ce moment-là le livre qui les intéressait quelques temps auparavant ?

Donc je m’interroge, faut-il privilégier une plateforme en particulier pour se faire repérer et mieux référencer ou faut-il, faute de cartouches, accepter que les ventes se dispersent et que seul mon lectorat historique me suive…. Car je suis référencée par exemple à la Fnac, mais avec 2 ou 3 semaines d’attente avant la livraison ou encore sur le site cultura avec 10 jours d’attente avant la livraison ou la placedeslibraires, une plateforme qui fait l’interface avec des libraires et les lecteurs et sur la plateforme de Books on Demand qui fabrique mon livre.

Puis le format numérique devient disponible. D’abord sous Kindle, mais Amazon ne juge pas utile de mentionner que mon ebook est en promotion 8 semaines à 3.90 € au lieu de 4.90 €, puis la FNAC et les autres plateformes s’y mettent aussi avec le format epub pour kobo et les autres tablettes.

Du coup, on revoit la communication pour l’axer sur les ebooks, sachant que peu de personnes les lisent, mais c’est mieux que rien en attendant le miracle (ou pas)… et de relancer pour un second cycle de communications. Je compte sur votre patience, votre bienveillance et vos coups de pouce, mes lecteurs adorés, afin que je me fasse connaître (partages, commentaires, achats, ….)

Je vous tiens au courant de la suite des évènements…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s